Pas de démocratie sans alternance !

"Répondre aux défis de l’insécurité et du développement par la démocratie

Au plan international, trois discours dominent quand il est question de l’Afrique subsaharienne. On la présente alternativement comme le réservoir de croissance et de matières premières de l’économie mondiale, comme un foyer d’instabilité planétaire, ou encore comme la victime expiatoire de tous les maux de notre humanité. L’Afrique, il faudrait s’y enrichir, s’en protéger ou la secourir. Dans ce triptyque, les populations disparaissent. Leurs aspirations, leurs désaccords politiques, leurs intérêts, leurs projets, leurs rêves, les spécificités de chaque pays ? Il n’en n’est pas question."

 

"Encouragée par le vaste mouvement démocratique qui a débouté A. Wade au Sénégal en 2012, la révolution burkinabé est venue apporter, fin octobre 2014, un cinglant démenti à ces visions éculées. En lançant, le 15 octobre 2014, 27 ans après l’assassinat de Thomas Sankara et le coup d’État militaire de Blaise Compaoré, l’appel « Tournons la page ! », des dizaines d’intellectuels, artistes, et associations d’Afrique et d’Europe, ont senti souffler le vent de l’Histoire. Ils ont voulu apporter leur soutien à tous ceux qui se levaient, notamment la jeunesse, au Faso et ailleurs, pour reprendre leur destin en main. En janvier 2015, c’est Joseph Kabila qui était contraint de renoncer à ses manœuvres dilatoires pour se pérenniser au pouvoir devant la mobilisation des jeunes Congolais. Quelles leçons tirer de ces mouvements ?[...]"

 

Lire la suite sur le site du collectif Tournons la page, et consultez l'appel.

 

___________________________________________________

Actualités | Agenda | Pétitions et actions | S'engager ? Partir ?