17 avril, 14h30 : Appel au Peuple

Mercredi 17 avril à 14h30, Place du Martray à Saint-Brieuc, action symbolique "On ne paiera pas la dette odieuse"

 

 

 

Toute personne, du pays de Saint-Brieuc ou d'ailleurs, capable :

  • de s'informer autrement que par les seuls médias institutionnels et les "on dit que",
  • de faire le constat accablant du pillage de richesses organisé à l'oeuvre depuis 40 ans, dont les conséquences néfastes pour (presque) tout le monde s'intensifient ces derniers mois
  • d'être alerté sur les éventuels développements désastreux de cette situation pour l'avenir proche
  • de résister un minimum au "choc" émotionnel provoqué par la prise de conscience des mécanismes employés (*) et la recherche - bien naturelle - de vérité et de compréhension

... est invitée à rejoindre d'autres citoyens (**) le mercredi 17 avril14h30

Place du Martray à Saint-Brieuc

Pour une action symbolique "On ne paiera pas la dette odieuse" devant les diverses banques du centre-ville.

  • Des "washing-meuchines" (machines à laver l'argent sale) seront de la fête.
  • Des comédiens feront des interventions théâtrales courtes, il est possible de laisser votre plume s'exprimer si le coeur vous en dit (et que vous êtes trop timide pour déclamer en public).
  • Des Indignados espagnols accompagneront la manifestation.
  • Venez habillés comme il vous plaira, costumé ou non, avec vos pancartes, banderoles et bonne humeur.
  • Les éléments non non-violents seront pris en charge par notre service d'ordre incorporé.

 

(*) (cf. Naomi Klein) "choc" bien commode pour :

  • la mise en place de politiques impopulaires par nature (faire passer des mesures de durcissement économique (austérité) qui sont le contraire de ce qu'il faudrait faire, récompensent les coupables et ponctionnent l'économie réelle d'un impôt odieux) ex : diminution des retraites, hausses de divers impôts et taxes (TVA...),
  • l'apparition de nouveaux gourous ou autres têtes d'affiches opportunistes
  • le repli sur soi, individuel et identitaire, répandant un mauvais parfum de méfiance généralisé, rendant le dialogue, les échanges et débats encore plus "tendus", favorisant la détestation de l'autre,i.e. le fascisme

 

(**) Ces citoyens sont non nécessairement membres d'associations, de partis politiques ou de syndicats, n'ont pour seul souhait que d'exprimer leur désir de justice, un certain ras-le-bol, et l'idée lumineuse qui dit que "l'homme n'est pas intrinsèquement mauvais. Il y a certainement autre chose à léguer à nos successeurs que ce que nous fabriquons actuellement, une Terre stérile, un système injuste favorisant la compétition et la violence, un mode d'organisation manifestement arriéré, incapable de faire la synthèse de nos connaissances et compétences passées ou présentes, individuelles ou collectives".
Il s'agit d'exprimer autre chose que l'appartenance à un groupe. Manifester son soutien aux mouvements Anonymous, Occupy Wall Street, 99%, Indignados, Indignés, Colibris... n'a aucun sens s'il s'agit de s'en sentir proche idéologiquement, sans prise de conscience du pouvoir de l'action individuelle, cliquant sur "J'aime" sur Facebook sans s'informer outre mesure sur le problème et ainsi faire de ces informations des choix pertinents sur nos vies au quotidien.

 

___________________________________________________

Actualités | Agenda | Pétitions et actions | S'engager ? Partir ?